Les nouveaux enjeux du mobility manager

Hausse du carburant, électrification des véhicules, incitation au télétravail… nous l’avons vu dans le dernier article, 2022 a été une année charnière pour la flotte automobile. 

Dans ce contexte, la stratégie du mobility manager se consolide et fait de l’adaptabilité son leitmotiv. Le gestionnaire doit appréhender le déplacement dans sa globalité. Il devient un prescripteur auprès de l’entreprise et un véritable conseiller stratège entre les différents services de direction afin de les accompagner et de les éclairer au mieux dans leurs prises de décision. Comment aider les entreprises à gérer et optimiser leur flotte automobile ? Comment le mobility manager doit-il s’adapter face à ces enjeux ? Telles sont les problématiques abordées par Business Travel Purchase dans ce deuxième article de notre série.

 Plus qu’une série d’articles, Business Travel Purchase vous propose un véritable guide pratique afin de vous aider à gérer au mieux l’organisation des mobilités d’affaires.   Quelle que soit votre fonction au sein de l’entreprise, Business Travel Purchase vous fournit toutes les ressources nécessaires pour comprendre le marché actuel de la   mobilité.

 Retrouvez  le premier article de cette série : https://businesstravelpurchase.com/2022-une-annee-charniere-pour-la-flotte-automobile/

Le TCM, nouvel indicateur indispensable des gestionnaires de flotte automobile

Le  mobility manager dispose de nombreux outils afin d’assurer une meilleure gestion des coûts liés aux mobilités d’affaires. 

Bien ancré depuis quelques années dans la stratégie d’optimisation des flottes automobiles,  le TCO (Total Cost of Ownership) se dirige déjà depuis quelques mois vers une nouvelle forme d’analyse : le TCM (Total Cost of Mobility). Cet indicateur s’intéresse aux coûts des déplacements professionnels dans leur globalité et non plus uniquement sur l’utilisation du véhicule professionnel. En utilisant cet indicateur, le gestionnaire s’intéresse à toutes les formes de mobilité existantes, aussi bien la voiture, le train que l’avion ou encore, le taxi.

Il permet notamment de s’intéresser au comportement des collaborateurs et permet d’avoir un impact positif sur l’environnement. Cet indicateur donne la possibilité d’apporter de la souplesse dans les déplacements des collaborateurs en instaurant, par exemple, un système de crédit mobilité. – Il s’agit d’une enveloppe budgétaire variable entre 3 000 et 10 000 euros par an qui peut être octroyée au collaborateur acceptant de renoncer à sa voiture de fonction de manière partielle ou totale Selon une étude de FreeNow  : Les tendances ayant changé avec l’émergence de nouvelles offres de mobilités, 59% des voyageurs professionnels privilégient le crédit mobilité à leur voiture de fonction. In fine, l’analyse du TCM permet de mettre en œuvre une politique de mobilité adaptée aux besoins de  l’entreprise tout en favorisant des modes de transport alternatifs. 

Le “Total Cost of Mobility”

Vers des mobilités plurielles et durables

Le ralentissement économique de ces dernières années n’a pas été sans conséquences sur la gestion des flottes automobiles. Alors même que la mobilité des collaborateurs devient un enjeu stratégique et que la maîtrise des coûts reste une priorité pour les entreprises, les nouvelles solutions de mobilité apparaissent comme une alternative intéressante…

Selon le Baromètre des Flottes 2022, 77 % des entreprises proposent aujourd’hui une alternative, faisant de la France le leader européen en matière de nouvelles mobilités. 

Les objectifs des entreprises et plus particulièrement du mobility managers, sont les suivants : 

  • sensibiliser les collaborateurs à l’éco-conduite ;
  • réduire le nombre de places de parking ;
  • électrifier sa flotte ;
  • favoriser l’utilisation de l’autopartage.

 

Telles sont les différentes alternatives mises en place par le mobility manager afin d’optimiser les parcs automobiles et, de manière plus générale, les déplacements professionnels. Le gestionnaire de flotte participe donc activement à la mise en place de la politique de mobilité de l’entreprise et doit réfléchir à différents moyens afin d’améliorer l’usage des véhicules de fonction. 

Il ne fait aucun doute que les entreprises sont en train de prendre la mesure des déplacements professionnels. Incitées par la loi d’orientation des mobilités mais aussi par les attentes des salariés, les entreprises semblent revoir peu à peu leur politique de mobilité en proposant des modes de déplacements plus doux. Des initiatives qui ont un impact tant sur les enjeux environnementaux que sociétaux. Quelles sont les nouvelles attentes des collaborateurs ? Quels liens peut-on alors faire entre la mobilité et la Qualité de Vie au Travail ? Quelles actions mettre en place ? 

Restez à l’affût, Business Travel Purchase vous accompagne et vous conseille dans la gestion de votre mobilité. Retrouvez prochainement le 3ème épisode consacré aux nouvelles attentes des collaborateurs en matière de mobilité. 

Vous avez des questions, nous avons les réponses.

Business Travel Purchase